Un peu de compagnie

Mercredi 14 Septembre

 

Aujourd’hui, on part d’Ouessant direction Camaret sur mer. L’objectif est de récupérer les cours du CNED de Corentin, réparer le génois qui s’est quelque peu décousu à force de faseiller au près serré avec un vent de force 5 à 6 dont des rafales à 30 noeuds, ainsi que de faire l’avitaillement en prévision de la traversée du Golfe de Gascogne. 

 

On est parti juste après le déjeuner, Mic a pris le premier quart avec beaucoup de houle et peu de vent. Une grosse navigation de 3h où ses muscles se sont raffermis encore un peu plus. Du coup il est allé faire une sieste juste après.

 

Pour que le repos du guerrier soit des plus réparateurs j’ai pris le quart suivant en faisant cap de plus en plus au sud. Ce cap permettant une allure de travers, la navigation est tout de suite plus agréable et le sommeil plus paisible.

 

Après une heure de navigation, le vent s’établit tranquillement force 5. Barrer devient plus intéressant. Le capitaine et son fils partent profiter des vagues à l’avant du bateau. Manu et Aurore se reposent dans le carré. Alors moi je profite du calme que procure le plaisir de tenir la barre seule avec les éléments. Je joue avec le vent et les vagues.

 

Tout à coup le vent s’intensifie, Pierre et toute sa petite famille reviennent près de moi. Mic dort toujours. En tout cas c’est ce que l’on croit. En réalité malgré la fatigue il n’arrive pas à dormir. Et il écoute les bruits du bateau. Lorsqu’un petit son qu’il n’arrive pas à identifier attire son attention. C’est comme des ondes aigues qui résonnent. Elles s’éloignent et se rapprochent régulièrement du bateau jusqu’à devenir de plus en plus précises. Sur le pont tout à coup un éclat général : des dauphins ! Je mets vite le pilote automatique en marche. Je cours sur le pont pour réveiller Mic à travers le hublot, mais je ne le vois pas. Il est déjà debout, il a compris que c’était des dauphins. Il se dépêche de s’habiller et monte admirer le spectacle avec nous.

 

Ils sont beaux, petits et d’un bleu profond. Ils sont gracieux et ils jouent autour de Petit Prince. C’est un moment de bonheur, une sensation de bien-être qui ne s’explique pas. Je comprends tout à fait leur pouvoir thérapeutique.

 

C’est aussi pour cela qu’on aime cette vie.

 

Vivement de prochaines rencontres. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Maman (dimanche, 18 septembre 2016 18:56)

    On veut des photos

  • #2

    Mimie & Mic (samedi, 24 septembre 2016 15:38)

    Clique sur le mot dauphin, une belle photo vient d'arriver!